jeudi 23 octobre 2008

TESTAMENT


Tout ce que j’ai tenu un instant dans les mains :
Voiles de brumes et silences amnésiques,
Halos de regrets et parfums défigurés,
Vagues de vent et images blessées.
Tout cela, illusion d’un matin ou d’un soir.

Tout ce que j’ai tenu dans mes paumes :
Les chants perdus de l’été,
Les aiguilles sur le cadran rouillé,
Les secondes nourries de chimères,
Les neiges délayées des après rendez-vous,
Les larmes, les craies de couleur,
Les cailloux veinés de blanc.
Tout cela, souvenirs et zestes de temps.

Tout ce qui s’est trouvé au bout de mes doigts :
Dragons de papier,
Ombres chinoises,
Feuilles mortes,
Morceau d’écorce.
Tout cela inutiles grigris,
Toboggan vers une enfance morte.

Tout ce que j’ai gardé dans mes mains fermées :
Tourbillons de baisers pareils à des papillons instables,
Mots d’amour murmurés,
Caresses hésitantes,
Cœur étourdi.
Tout cela secret, feu éteint à jamais.

Tout ce que j’ai tenu dans mes mains tremblantes :
Visage boursouflé par le chagrin,
Corps meurtri,
Corps brûlant,
Corps inerte.
Tout cela accident du désir, panne de bonheur.

Tout ce que j’ai saisi entre le pouce et l’index :
Premier cheveu gris,
Première cigarette,
Bout de ficelle dorée,
Bout de dentelle déchirée.
Tout cela, usure du temps, promesses avortées.

Tout ce que j’ai gardé dans mes mains :
D’autres mains,
Une boule de cristal, un carnet,
Un crayon ordinaire, une bague.
Tout cela, parenthèse de joie
Et vanité des vanités face à la grande faucheuse.

3 commentaires:

Edmée a dit…

Un beau chant à ces milliers de petits rien qui ont fait de notre parcours un parcours unique! Chant d'amour à la vie et ses petites douceurs... Bravo! Emouvant!

Jess a dit…

Bonjour
très jolie texte... qui exprime la vie tout simplement, merci beaucoup :)
Bonne continuation et à bientôt

Un petit Belge a dit…

Toutes mes félicitations pour le prix que vous avez obtenu au concours de nouvelles historiques de Tournai La Page 2008!